Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Nous vous suggérons d'ajouter carnet@caue92.com à votre carnet d'adresse.
Carnet
Les rendez-vous
 
Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter caue92
n° 022/juin 2013
À vos agendas !
Mardi 25.06 13
Agitateurs d’espace
Présentation des réalisations

image : école élémentaire du Centre – Sceaux

image : Collège Joliot-Curie – Bagneux © B. Desprez agence VU’


Investir les lieux remarquables
des Hauts-de-Seine

AGITATEURS D’ESPACE est un projet départemental de sensibilisation du jeune public à la ville et à l’architecture. Quatre jours sont dédiés à l’observation puis à l’intervention artistique dans un lieu remarquable de l’environnement proche des élèves, qu’il soit urbain, architectural ou paysager, patrimonial ou atypique.

Ce dispositif est mené dans le cadre de l’enseignement obligatoire en partenariat avec les architectes et intervenants artistiques du conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement des Hauts-de-Seine.

En présence de :
Christiane Barody-Weiss
Vice-présidente du Conseil Général des Hauts-de-Seine
Maire de Marnes-la-Coquette

Edouard Rosselet
Directeur académique des services départementaux de l’Education nationale des Hauts-de-Seine

Philippe Laurent
Président du CAUE 92
Président de l’Union Régionale des CAUE d’Ile de France
Vice-président de la Fédération nationale des CAUE
Président de Paris-Métrople
Maire de Sceaux

Présentation des réalisations
14:00 – 16:00

Information + réservation
secretariat@caue92.com
01 71 04 52 49

Invitation.pdf

Mardi 25.06.13
Concours internet « Flash ton Patrimoine »
Cérémonie de remise des prix

image : © Florent Gaujal

image : © Gweanelle Bretin
Flash ton patrimoine
À l’occasion des 10 ans des Enfants du Patrimoine, les CAUE d’Île-de-France ont proposé aux jeunes de 6 à 25 ans de réaliser une collection patrimoniale de la région par le biais d’un concours internet.

Autour de quatre thématiques - architecture, patrimoine immatériel, paysage et ville - les concurrents ont été invités à identifier les élèments qu’ils considèrent comme faisant partie de leur patrimoine.

En les photographiant et en publiant en ligne leurs choix assortis de textes personnels, les jeunes franciliens ont élaboré un inventaire affectif et personnel de leur territoire.

En présence de :
Philippe Laurent
Président du CAUE 92
Président de l’Union Régionale des CAUE d’Ile de France
Vice-président de la Fédération nationale des CAUE Président de Paris-Métrople
Maire de Sceaux

Pierre Mansat
Président du CAUE 75
Adjoint au Maire de Paris chargé de Paris-Métropole et des relations avec les collectivités territoriales d’Île-de-France
Président de l’Atelier International du Grand Paris

Xavier Soule
Président-directeur général d’Abvent France - Agence VU’

Cérémonie de remise des prix aux lauréats
16:30 – 18:30
Information + réservation
secretariat@caue92.com
01 71 04 52 49

Invitation.pdf
Du 03.07 au 07.07.13
Helsinki - Tallinn
Voyage d’étude

image : © Agence KOKO

image : © Agence VAPAAVUORI

image : © Agence KOSMOS
Voyage d’étude Helsinki - Tallinn
Malgré l’ère soviétique et l’occupation par l’URSS de cette zone géographique, l’Estonie a toujours montré un certain dynamisme architectural. Les jeunes générations d’architectes ont manifesté leur talent durant la grande explosion immobilière de 2000 à 2008 : modernisation d’équipements obsolètes, demande de nouveaux logements, besoins de bâtiments tertiaires et d’équipements touristiques. Bien que le centre historique de Tallinn soit classé au patrimoine mondial de l’Unesco, les architectes manipulent les constructions anciennes, les enserrent ou les surélèvent, et les détournent de leurs temps initiaux pour les inscrire dans le présent de la culture estonienne. Les bâtiments, en combinant l’ancien et le nouveau, respectent et mettent en valeur les différentes strates de l’histoire. La ville s’est ainsi orientée vers la recomposition de son centre-ville prolongé par la requalification des friches industrielles des quartiers voisins. Cette volonté politique s’est concrétisée par la réalisation de plans d’ensemble, découpés en plusieurs lots, intégrant une grande mixité sociale et programmatique, et l’organisation de concours de maîtrise d’œuvre en partenariat avec l’Estonian Academy of Arts. Ces architectures contemporaines s’inscrivent durablement dans l’espace urbain, tissent des liens entre des temps a priori contradictoires et deviennent, une nouvelle ligne identitaire de la ville. Ce dialogue entre le patrimoine et le contemporain est possible grâce à une législation d’une grande souplesse et une grande liberté qui permettent réellement d’atteindre les objectifs fixés par la ville.

Information + réservation
Marie-Christine Duriez
01 71 04 52 49

Bulletin de réservation (pdf)
Programme (pdf)
Jeudi 12.09.13
Exposition
Inauguration

image : DR

Inauguration de la première exposition au CAUE92 à Nanterre
Cette exposition sera composée de trois parties. La première présentera les résultats du concours Flash ton patrimoine  La seconde partie montrera les réalisations effectuées par des adolescents de notre département dans le cadre de l’opération, Agitateurs d’espaces.  La troisième partie présentera un aspect plus « traditionnel » de l’architecture, sous forme de témoignages de référence du patrimoine du XXe siècle et de projets contemporains d’interventions sur des éléments de patrimoine.
Zoom sur …
Conseil aux particuliers
Portrait d’un architecte conseiller du CAUE 92 : François Malburet

image : © Stéphane Couturier

image : Cut architectures, Chaville, 2011 © Luc Boegly

image : Sceaux@Luc Boegly
Le conseil aux particuliers est la plus ancienne mission de service public mise en place par le CAUE des Hauts-de-Seine. Elle représente environ 25 % de son activité et s’effectue directement dans les locaux des mairies concernées soit, selon les années, un tiers voire la moitié des communes des Hauts-de-Seine.

Ce service est absolument gratuit, mais il exclut la maîtrise d’œuvre du projet, c’est-à-dire son élaboration précise et le suivi du chantier.

Tous les architectes-conseillers du CAUE92 exercent ou ont exercé en libéral : expérience concrète de la conception du projet, connaissance des techniques de base, maîtrise des rapports avec les entreprises, capacité à approcher le coût de travaux. La pratique du métier et la conscience du « principe de réalité », conjugués avec un sens de la relation en tête-à-tête, une bonne connaissance des arcanes de l’administration et de l’urbanisme réglementaire, sont en effet des préalables incontournables pour qui veut prétendre conseiller les particuliers.

Ajoutons pour terminer que l’architecte conseiller du CAUE92 a interdiction absolue d’exercer en parallèle à titre libéral dans la commune où il conseille au titre du CAUE. Cela pour des raisons de non-mélange des genres assez simples à comprendre.

François Malburet donne des conseils dans quatre communes des Hauts-de-Seine : Asnières, Bagneux, Colombes et Nanterre. Toutes les échelles de projet sont abordées, depuis la véranda jusqu’à l’opération de promotion immobilière.

Concernant le pavillonnaire, il faut d’abord savoir que « tout le monde arrive avec un projet sous le bras ».

Les deux premières questions récurrentes sont celle du coût de construction, absolument opaque pour le particulier et celle de la qualité des matériaux. On pourrait s’amuser à traduire cela selon un point de vue psychologique comme une question sur la faisabilité ou l’impossibilité d’un rêve de maison et comme une autre sur le principe de « soliditas », l’un des trois termes du fondement de l’architecture établi dès la Renaissance par Alberti.

Le thème de l’énergie devient aussi récurrent. Le public sait que ce thème est dans l’air du temps, mais il se demande comment il va adapter cette contrainte à son projet particulier. Les choses ont énormément évolué depuis ce qui était considéré initialement comme la crise du pétrole. Les réponses que l’on saura mettre en œuvre dans un projet à propos de la question de l’énergie vont apporter une valeur à la maison.

Notons enfin que parmi les questions posées, l’esthétique arrive en dernier. Cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas au cœur des préoccupations des particuliers, ce que l’on serait tenté de croire d’un simple point de vue statistique.

Bien au contraire. C’est que précisément elle est considérée comme une affaire personnelle, privée. Il est rarissime, donc, qu’un particulier demande à un architecte-conseiller ce qu’il pense de son projet sous l’angle « Est-il beau ? ».

Mais pour autant c’est le rôle de l’architecte-conseiller de sensibiliser le pétitionnaire sur un ensemble de considérations qui lui échappent : analyse du site, rapports d’échelle avec le voisinage direct, notions d’impact dans le paysage de la rue etc.

François Malburet note aussi comme une constante que l’échange se passe toujours de façon conviviale. La confiance s’instaure dès les premières minutes du dialogue. Le pétitionnaire ne se comporte jamais de façon agressive, comme il le serait s’il était face à un censeur. En fait il comprend très vite tout l’intérêt de la « neutralité » et de l’indépendance du CAUE, en un mot la qualité « service public ». Ce tête-à-tête avec quelqu’un qui connaît tout autant les rouages de l’administratif que de la construction est considéré comme un apport très positif et qui rassure, car un projet de construction est toujours vécu comme une aventure très incertaine.

Et puis la plupart du temps, le rendez-vous a eu le mérite essentiel de faire bouger les choses, de débloquer des contraintes.

Du côté des communes, cette médiation du CAUE est aussi très appréciée, principalement du point de vue de l’insertion des projets.

En conclusion, François Malburet constate qu’en marge de leur activité libérale, certains architectes sont enseignants, et que cet enseignement est vécu comme un ressourcement. Eh bien c’est exactement cela. Conseiller les particuliers, c’est comme revenir à la vraie vie, avec des gens de chair et d’os.


Nouvelles coordonnées :
CAUE92
279, terrasse de l’Université
92 000 Nanterre
T. +33 (0)1 41 87 04 40
F. + 33 (0)1 46 60 55 88
Secretariat@caue92.com
www.caue92.fr
Ce message vous a été adressé par le Caue92,
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Hauts-de-Seine
279, terrasse de l’Université, 92 000 Nanterre, T : 01 71 04 52 49, www.caue92.fr
Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Nous vous suggérons d'ajouter carnet@caue92.com à votre carnet d'adresse.
Je ne veux plus recevoir ce courrier Cliquez ici.