Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici.
Nous vous suggérons d'ajouter carnet@caue92.fr à votre carnet d'adresse.

Carnet
Actualités - Architecture - Urbanisme -
n°013/Juin 2011

Ouverture
Centre d’examen du permis de conduire
Gennevilliers

Stries. Légèrement surélevé en raison des risques d’inondation, ce bâtiment étiré sur l’horizon plat des pistes de conduite a le charme d’un petit aérodrome. On est dans une zone d’activité en cours de création au nord de Gennevilliers, non loin du premier port fluvial d’Île-de-France, sur d’anciens terrains Gaz de France. L’espace est ouvert, le ciel immense, et le bâtiment, si réduit (580 m² posé sur 23.000 m² de pistes et espaces paysagés confiés à Pierre Bompard), est magistral. Comptant parmi les premières réalisations du jeune architecte Samuel Delmas, c’est un bâtiment signalétique abouti qui se découvre par l’intermédiaire d’une large trouée dans le mur d’enceinte des anciennes usines. Étiré au maximum (environ 50 m de long pour 10 m de large), c’est un tube de verre caparaçonné derrière un rythme irrégulier mais serré de plats verticaux en acier Corten dont l’esthétique emprunte à celle de la haie, le métal empruntant à la nature sa couleur. Le dispositif garantit à la fois facilité de maintenance et sécurité d’un bâtiment dont son maître d’ouvrage sait qu’il pourrait souffrir de la rage des recalés au permis de conduire (vrai !). On a donc bien affaire à un bouclier. Détaché du sol, plus haut que le bâtiment qu’il enserre à petite distance, c’est un voile graphique absolu. Un motif formant double-peau, ouvert de place en place grâce à ce que l’architecte nomme des « shadow-boxes », des cadres noirs saillants permettant de pénétrer dans le bâtiment ou de l’éclairer en limitant le rayonnement solaire. Plus que des fenêtres, ces boîtes cadrant des vues larges sur les pistes cernent des baies fixes comme autant de tableaux paysagers vivants. L’intérieur, nécessairement enveloppant au cœur de ces dispositifs protecteurs, décrit pourtant un espace clair et fluide. Optimisé par un plan simple, le bâtiment, pour le même prix, a gagné 10% de Shon. Malgré sa longueur, tout tend à orienter le regard dans la largeur : le travail sur les lumières naturelle et artificielle, les cloisons vitrées, la disposition de l’entrée formant salon traversant, la continuité des sols dedans et dehors, les stries blancs des faux-plafonds dont le reflet dans les murs de verre prolonge la course dehors…

Pour expérimenter les lieux, venez visiter le bâtiment au cours d’un après-midi « Grandeur réelle » proposé par le CAUE92 jeudi 21 juillet (cf Agenda).

http://www.aplus-samueldelmas.fr/
http://buttier-bompard.com/

Maître d'ouvrage : Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement › Maître d'ouvrage délégué : DRIEA › Maître d'œuvre : a+ samueldelmas (études : Jean-Pierre Nguyen, Joanna Czerniawska, chantier : Guillaume Trubert) + BET : Économie : PhD, structures : C&E, fluides : BEThAC, VRD : Ateve, coordonnateur SSI : Vulcaneo, paysage : Pierre Bompard, b2 › Programme : salle de projection, documentation, cafétéria, salle d’expositions, bureaux, pistes et parkings › Qualités environnementales : Équivalent THPE › Shon: 580 m² bâtiment + 23.000 m² espaces paysagers › Coût : Bâtiment : 1.380.000 € ht + VRD : 960 000 € ht › Concours : 2005 › Livraison : Pistes et espaces paysagés : 2009 ; Bâtiment : mai 2011 › Adresse : Boulevard Dequevauvilliers, Zac des Louvresses, Gennevilliers.

Image : Julien Lanoo


Comme on jette des notes sur un carnet, cette publication inventorie des projets qui ont arrêté notre attention. Pour étoffer la collection, signalez-nous vos projets : carnet@caue92.fr

Habité
46 Logements
Sceaux

Croisées. La rue Houdan à Sceaux est une ligne de crête. Après la séquence piétonne du centre ancien, c’est un continuum de plus d’un kilomètre bordé majoritairement d’immeubles résidentiels de la seconde moitié du 20ᵉ siècle. Mais à mi-parcours, dégageant brusquement l’horizon, elle est coupée par un autre continuum, la coulée verte du Sud parisien. C’est là que vient d’être livré un immeuble de logements de style composite, fort discuté en ville… L’emplacement, développant trois façades, est rare, et exposé. L’opération avait fait l’objet d’une consultation voulue par la commune, propriétaire du terrain, qui en avait organisé la vente en y mettant ses conditions : à emplacement unique, architecture marquée ! Le cahier des charges de la consultation précisait que l’opération projetée devait être pensée comme « un élément phare du paysage urbain ». Une architecture d’expression contemporaine était clairement requise. L’avenir dira que, du point de vue électoral, la volonté était peut-être hardie mais l’argumentaire était juste. Par la façon dont les volumes sont taillés, par la façon dont les masses et les hauteurs sont découpées, le bâtiment opère sur rue comme une sculpture monumentale qu’on dirait faite de formes en bois posées sur le corps solide d’un socle gris clair. Cette décomposition volumétrique a permis d’intégrer les échelles opposées de la rue Houdan et de son voisinage (un pavillon est enclavé dans le terrain). Mais, au-delà du visible, il fallait savoir réaliser ces 46 logements sans que ne soit générée à l’intérieur une impression de confinement, ni à l’extérieur une impression d’écrasement. Il fallait vouloir proposer des logements différents (27 variations autour du loft, de la maison, de l’appartement). Il fallait pouvoir tous les doter d’un espace extérieur et de deux, voire trois, orientations différentes. Il fallait réussir à répartir sur l’ensemble de l’îlot, sans hiérarchie, les logements sociaux et les logements privés. L’intelligence de l’opération est d’avoir su parfaitement exploiter les qualités du site (triple orientation, coulée verte) pour satisfaire différents modes de vie dans un espace restreint (le terrain imparti était réduit en regard des objectifs quantitatifs) en liant intimement densité urbaine et densité végétale.

http://www.jf-schmit.fr/

Maître d'ouvrage : Bouygues immobilier › Maître d'ouvrage assistant : Havim › Maître d'œuvre : Jean-François Schmit architectes, chef de projet : Marie-Christine Tran › Programme : 32 logements en accession, 14 logements locatifs PLS (30% de la Shon), restaurant, salle polyvalente › Qualités environnementales : THPE 2006 › Terrain : 2063 m² › Shon : 4.150 m² › Coût : 9.400.000 € › Concours : 2006 › Livraison : Mars 2011 › Adresse : rue Houdan, Sceaux.

Image : Gaston F. Bergeret

À vos agendas !

Mercredi 15 juin 2011
Urbanisme :
quelles nouvelles règles ?



Issy-les-Moulineaux, 1995. CAUE92 © Stéphane Couturier.




Un point pratique sur les nouvelles règles d’urbanisme dans le cadre du Grenelle 2 et des perspectives d’évolution de la région Île-de-France.

Journée d’information
9h00 – 16h30

Cet événement, accessible sur réservation, a lieu à Boulogne-Billancourt.

Information + réservation
01 41 87 04 40
secretariat@caue92.com

Téléchargez le programme (pdf)
Téléchargez le bulletin de participation(pdf)

Jeudi 16 et jeudi 30 juin 2011
Conversations métropolitaines



Invitation à débattre sur l'avenir de la métropole francilienne organisée par L'Atelier international du Grand Paris (AIGP) et l'Union régionale des conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement d'Île-de-France (URCAUE-IDF).

Jeudi 16 juin 2011
18h30 – 21h30

Soirée débat / Intensité
Quelles stratégies et quels outils pour intensifier le Grand Paris.

Jeudi 30 juin 2011
18h30 – 21h30

Soirée débat / Espaces ouverts
Les espaces ouverts sont-ils l’avenir du Grand Paris ?

Ces soirées, accessibles sur réservation seulement, ont lieu à la Halle aux Farines, Paris 13.

Information + réservation
http://www.conversationsmetropolitaines.fr/

Téléchargez le programme (pdf)






Jeudi 23 juin 2011 - 14h30
Concours « Mon collège »
Cérémonie de remise des Prix



Présentation festive de l’ensemble des projets soumis à la 4e session du concours « Mon collège », et des réalisations des huit classes lauréates.

Le concours « Mon collège » invite les élèves à imaginer et réaliser, avec l’aide de professionnels, une installation artistique destinée à transformer temporairement leur établissement et créer un collège à leur image.

Cet événement, accessible sur réservation, a lieu à l’Hôtel du département, à Nanterre.

Information + réservation 
L’atelier pédagogique
01 41 87 04 40
atelier@caue92.com



Jeudi 23 juin 2011
Logements étudiants 2/2
Paris (f), Zwolle (nl), Copenhague (dk)



Copenhague, résidence Bikuben, Aart arch., 2006 © Torben Eskerod.

Quel pourrait être le visage de l’habitat étudiant de demain ? Nouvelles typologies, nouveaux modèles, mixités.
7e soirée du cycle de conférences dédiées à l’actualité urbaine en Europe.

Conférence – dîner
19h00 – 23h00

Information + réservation 
01 41 87 04 40
secretariat@caue92.com

Téléchargez le programme (pdf)
Téléchargez le bulletin de participation(pdf)


Jeudi 21 juillet 2011
Grandeurs réelles



École Lucie Aubrac, Nanterre © Dietmar Feichtinger.

Trois visites guidées ouvrant un cycle de conférences et rencontres en prise sur l’actualité architecturale et urbaine dans le département des Hauts-de-Seine.

Chantier de l’école Lucie Aubrac, Dietmar Feichtinger, Nanterre.
Centre d’examen du permis de conduire, a+ samueldelmas, Gennevilliers.
Immeubles de logements sociaux, KOZ / collectif Plan 01, Courbevoie.

Visites architecturales & dîner champêtre

14h00-22h00

Information + réservation
À partir du 24 juin
CAUE92
01 41 87 04 40
secretariat@caue92.com




Ce message vous a été adressé par le CAUE92,
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement des Hauts-de-Seine
38, rue du Clos-Montholon, 92 170 Vanves, T: 01 41 87 04 40, www.caue92.fr



Je ne veux plus recevoir ce courrier Cliquez ici. Transférer ce message à un ami.